Les programmes
Programme Signes Vitaux

 Rapport SIGNES VITAUX – Capitale-Nationale et chaudière-appalaches

Cliquez sur l’image pour consulter le rapport.

Le programme SIGNES VITAUX – fondations communautaires du canada

Signes Vitaux est piloté par les fondations communautaires et coordonné par Fondations Communautaires du Canada (FCC). Ce programme s’appuie sur des connaissances locales pour mesurer la vitalité des collectivités et soutenir des actions favorisant une meilleure qualité de vie. Les fondations communautaires utilisent les connaissances acquises par l’entremise de Signes Vitaux pour définir leur orientation stratégique et leurs priorités en matière de soutien à la communauté.

Les fondations communautaires qui participent à Signes vitaux effectuent des recherches sur une vaste gamme d’enjeux locaux, incluant (sans s’y limiter) : le sentiment d’appartenance, les inégalités dans la collectivité, les niveaux de pauvreté, l’accès aux arts et à la culture, l’environnement, les emplois locaux, etc. Signes vitaux aborde des sujets qui intéressent et préoccupent les membres de la collectivité, et les sujets varient selon les collectivités.

En 2019-2020, 38 fondations communautaires canadiennes ont participé au programme Signes vitaux.

Dans le monde, plus de 100 collectivités (y compris des collectivités canadiennes) ont participé à Signes Vitaux, dans 10 pays  depuis 2001 : Australie, Bermudes, Bosnie-Herzégovine, Irlande, Italie, Nouvelle-Zélande, Roumanie, Royaume-Uni, États-Unis et Canada.

Soulignons que le programme Signes vitaux est piloté par Les Fondations communautaires du Canada, une initiative résolument axée sur les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et qui «se base sur le savoir local pour mesurer la vitalité des communautés et soutenir les actions qui contribuent à l’amélioration de la qualité de vie citoyenne […]. Signes vitaux veut susciter l’engagement citoyen, enrichir le débat public et aider une variété d’acteurs à mieux cibler leurs interventions et ainsi maximiser leur impact» (Fondations communautaires du Canada)

La Fondation Québec Philanthrope – Pour sonder les besoins de notre communauté – PROGRAMME sIGNES VITAUX

La Fondation Québec Philanthrope a pour mission de promouvoir la philanthropie pour le mieux-être de la communauté en accueillant des dons, en créant des fonds philanthropiques et en attribuant des aides financières au nom des créateurs de fonds. Elle soutient par ailleurs toutes les causes et de manière pérenne.

CAP SUR LES SIGNES VITAUX

Dès le début de la pandémie de COVID-19, la Fondation Québec Philanthrope a créé le Fonds philanthropique d’urgence Covid-19 afin de répondre aux besoins urgents générés par la crise sanitaire, tant sur les organisations que les clientèles desservies. Les demandes reçues ont permis à la Fondation d’entrevoir les impacts ressentis et c’est l’une des raisons qui a poussé l’organisation a sondé officiellement les organismes à l’automne 2020, de manière à connaitre l’évolution de la situation. Il est devenu clair, dès lors, que la Fondation entrait dans un nouvel exercice Signes vitaux afin de mettre à jour les besoins régionaux prioritaires. L’année 2021 marque donc le début de la seconde démarche Signes vitaux de la Fondation Québec Philanthrope, laquelle abordera de front la question des besoins générés par la crise, entre autres choses.

Forte des réponses de 75 organismes au sondage sur les impacts de la COVID dans le milieu caritatif et sans but lucratif, la Fondation souligne quelques grands constats : une grande pression sur les organisations pour numériser rapidement leur offre de services, une réduction de services dans une grande proportion d’organisation, des pertes financières dans une majorité d’organismes et une obligation à se départir de plusieurs bénévoles et/ou employés. Ce ne sont là que quelques impacts cités.

Au printemps 2021, dans une optique similaire à sa première démarche, la Fondation a organisé 6 consultations réunissant plus de 70 représentants de tous les secteurs d’activités sur le territoire de Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Il va sans dire que ces échanges privilégiés furent des plus fructueux pour mieux cerner les contours des nouveaux enjeux qui se dessinent dans la communauté. Les résultats de cette vaste consultation feront l’objet de la publication du nouveau rapport Signes vitaux sur les besoins prioritaires des communautés sur le territoire desservi par la Fondation.

Rappelons que la Fondation Québec Philanthrope a publié son premier rapport Signes vitaux en novembre 2019, lequel faisait déjà état de plusieurs besoins régionaux prioritaires. De fait, il est devenu un nouvel outil régional philanthropique, un guide servant à informer et diriger des actions de soutien porteuses.

Pour la première fois en 2019, la Fondation a présenté des tables de concertation, des « conversations vitales », s’inscrivant dans le programme Signes Vitaux, chapeauté par Fondations Communautaires du Canada (FCC), ayant comme objectif de sonder les besoins de notre communauté dans la région de Québec et de la Chaudière-Appalaches. Ces tables de concertation ont eu lieu à Québec et en Chaudière-Appalaches durant les mois de février et mars 2019.


Communiqué Bilan des tables de concertation – février-mars 2019


La Fondation… partenaire incontournable auprès de la communauté

Dès 2019 et pour les années à venir, la Fondation Québec Philanthrope donnera à l’une de ses valeurs fondatrices, l’expertise, un tout nouveau visage. En effet, dans une optique partenariale et en incarnant pleinement son rôle communautaire, la Fondation convie toutes les parties prenantes de sa collectivité à un vaste exercice consultatif qui embrassera l’entièreté de ses cinq secteurs d’activités. En s’impliquant directement auprès des acteurs qui les incarnent quotidiennement, elle se positionne ainsi comme partenaire incontournable en gestion philanthropique.

Des tables de concertation : devenir un acteur social de premier plan

Par cet exercice ayant cours aux mois de février et de mars 2019, la Fondation poursuit l’objectif de documenter les enjeux prioritaires et les besoins les plus criants dans ses cinq secteurs d’activités : l’éducation et la jeunesse, l’intervention sociale, l’environnement et le développement durable, la culture et le patrimoine, ainsi que la santé et les sports. En invitant plus de 500 représentants de toutes les parties prenantes la communauté à prendre la parole, elle souhaite connaître les besoins prioritaires et faire converger un vaste éventail de données existantes permettant d’appuyer avec le plus de rigueur possible les priorités soulevées lors de ces exercices.

Ces priorités teinteront bien sûr de manière significative l’action quotidienne de la Fondation et sa manière de collaborer avec des partenaires de notre communauté sur une variété d’enjeux prioritaires.

 

Pour des informations en lien avec le programme Signes Vitaux, vous pouvez joindre M. Marc-André Morency, Conseiller – Aide financière et liens avec la communauté, soit par téléphone au 418 521-6664 poste 235 ou encore par courriel à [email protected]


Pour consulter le site Internet et en savoir davantage sur le programme Signes Vitaux