Toutes les actualités
Générosité à la hausse en temps de pandémie : Plus de 3 Québécois sur 4 ont fait un don dans les derniers mois

Québec, le 25 février 2021 – Sondage réalisé par l’Institut Mallet

Le nombre de donateurs à des causes sociales, communautaires ou humanitaires a fait un bond à 76% au cours des six derniers mois de 2020, alors qu’il se situait à 50% il y a 5 ans. Ce nouveau sommet est fidèle aux intentions de dons exprimées en juillet dernier. Ce qui laisse croire que les dons pourraient connaitre une nouvelle hausse en 2021, alors que les dernières intentions de dons atteignent 86%. C’est ce que révèle un sondage mené par l’Institut Mallet en collaboration avec la firme Léger pour connaître l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la philanthropie au Québec. Le don moyen est aussi en hausse et se situe à 203$ pour les six derniers mois de 2020. Cette hausse globale de la générosité, que ce soit des dons en argent ou en biens et denrées alimentaires, a d’ailleurs été remarquée sur le terrain alors que les campagnes de nombreux organismes, dont Centraide ou la Guignolée des médias, ont enregistré d’excellents résultats. Les causes les plus soutenues selon le sondage sont l’aide aux plus démunis, la recherche médicale et l’éducation/jeunesse.

Faits saillants du sondage : pour plus d’information cliquez ici

• Le nombre de personnes ayant fait au moins un don à des organismes est passé de 71% à 76% au cours des six derniers mois de 2020.

• Les intentions de dons se sont effectivement globalement réalisées, puisqu’en juillet 2020, 78% des répondants prévoyaient faire un don au second semestre 2020. Leur intention s’est donc concrétisée à 2% près.

• Le don en argent augmente significativement : + 11 points (54%) en comparaison avec le 1er semestre 2020, avec une prévalence des dons en ligne.
o 58% des femmes interrogées ont donné de l’argent, contre 49% des hommes.

• Le don moyen monte de façon marquée (+14$ à 203$). Par ailleurs, les Québécois ont donc donné, en moyenne, 30$ de plus que ce qu’ils avaient prévu au cours des six derniers mois.

• 85% des donateurs ont fait au moins un don durant le mois de décembre. Ramenée sur tous les répondants, cette proportion se chiffre à 64%.

• 22% des donateurs déclarent avoir donné plus aux organismes, pour compenser l’annulation des initiatives philanthropiques.

• Pour le futur et pour une société plus juste et inclusive, le secteur philanthropique est considéré comme un acteur majeur (92%), au même titre que le gouvernement (95%), les citoyens (96%) et les entreprises (91%).

L’Institut Mallet mènera, l’été prochain un autre sondage afin de valider les intentions et de mesurer si la culture philanthropique reste stimulée dans le temps. Les tendances dégagées dans le cadre de la pandémie seront présentées lors du prochain sommet sur la culture philanthropique de l’Institut Mallet.

Citation
« Notre sondage confirme la hausse très nette des dons philanthropiques depuis le début de la crise sanitaire. Il révèle un « effet pandémie » sur la générosité des Québécois.es. C’est une excellente nouvelle pour tous les acteurs de notre écosystème de la bonté. Il est avéré qu’une première expérience réussie amène au changement de comportement, nous invitons toutes les organisations de notre univers philanthropique à continuer à capitaliser avec confiance sur cet élan. » – Jean M. Gagné, président de l’Institut Mallet

À propos de l’Institut Mallet pour l’avancement de la culture philanthropique
L’Institut Mallet a pour mission de contribuer à l’avancement de la culture philanthropique en plaçant le don de soi au coeur des priorités de la société et, pour y parvenir, il soutient le développement et le partage de savoirs et suscite le dialogue autour des actions individuelles et collectives.

Selon ses travaux, la culture philanthropique peut se définir comme un ensemble de valeurs, d’attitudes, de comportements et de mesures engendrant, notamment, le don de temps, d’expertise, d’argent ou de biens. Le don de soi peut se définir comme un don volontaire fait à autrui pour répondre aux besoins de personnes en difficulté ou aux besoins relevant de l’intérêt général comme le sont, entre autres, l’éducation, la santé, la culture et l’environnement.

Depuis 2013, l’Institut Mallet a organisé trois sommets sur la culture philanthropique, activités phares de l’organisme qui ont réuni les principaux acteurs de l’écosystème philanthropique. Il prépare actuellement la quatrième édition sous le thème: « La culture philanthropique : Au coeur d’un monde en transformation ».
www.institutmallet.org

– 30 –

Source : Institut Mallet pour l’avancement de la culture philanthropique
Renseignements : Camille Riverin | (418) 717-2403 | [email protected]