Fonds

Fondation Famille Simone et Gérard Delisle

Le “Fonds Fondation Famille Simone-et-Gérard-Delisle” a été créé à la mémoire de nos parents, Simone et Gérard Delisle, qui, malgré des moyens financiers très modestes, ont aidé pendant plusieurs années des enfants haïtiens à payer leurs frais scolaires. En créant cette fondation, nous, les descendants, perpétuerons leur oeuvre et, surtout, en assurerons la pérennité.

Fondation Simone-et-Gérard-Delisle_photo

Photo prise le 12 août 2006 à l’occasion du lancement officiel du Fonds Fondation Famille Simone-et-Gérard-Delisle. Sur la photo : 1re rangée : Lorraine, Claire, Yvonne et Simone Delisle, Renée Paquet, Nataly Rae, directrice générale de la Fondation Québec Philanthrope. 2e rangée : Pierre Girard, directeur général adjoint de Plan Nagua, Guy, Yvon et Claudette Delisle.

Créateurs du Fonds : Yvon et Guy Delisle.

objectifs du Fonds

1) Aider des villageois vivant sur l’île de Florès, en Indonésie, à sortir de la pauvreté.

Responsable

L’organisme Partenaires de développement – Otonomi est responsable de la campagne de financement pour la construction d’une salle commune du projet de la coopérative Kampung Dunia de Wolokoro. L’organisme est un OSBL québécois dont les membres ont pour mission de soutenir les projets mis en place sur l’île de Florès par les communautés impliquées dans le programme Otonomi, qui a été mis sur pied par le Québécois Gilles Raymond et qui comprend plusieurs volets, dont ceux d’amener l’eau dans les villages, d’assurer la sécurité alimentaire, de démarrer un projet en écotourisme, de soutenir une coopérative de paysans grâce aux prêts d’honneur, etc. Ce programme a pour but d’aider les communautés de l’île de Florès à sortir de la pauvreté, des gens pauvres mais au cœur d’or.

Pour en connaître davantage au sujet de la raison pour laquelle cette campagne est lancée.

Faire un don à la campagne de financement Otonomi

Voir également le site Web : http://www.partenairededeveloppement.org

Si vous désirez de plus amples renseignements ou si vous pensez vous rendre un jour sur place en tant que touriste ou travailleur humanitaire, vous pouvez nous écrire à [email protected] et nous vous répondrons avec grand plaisir.

Le succès de cette campagne de financement – Lire le communiqué (10 janvier 2019)

Le Journal de Québec en parle… (Pierre Gingras – 15 janvier 2019)

IMG_6839

Photo de l’un des deux écolodges Kampung Dunia avec vue panoramique sur les montagnes de Wolokoro, île de Florès, Indonésie.

2)  Aider des enfants haïtiens dont les parents n’ont pas l’argent nécessaire pour payer leurs frais scolaires afin qu’ils puissent poursuivre leurs études et obtenir leur diplôme.

La Congrégation des Sœurs de la Charité Saint-Louis

Nous transmettons des sommes d’argent à l’intention de ces enfants par l’intermédiaire de cette congrégation, qui possède un collège de 2000 élèves dans le secteur de Bourdon, à Port-au-Prince.

Voir le site Web : http://www.soeursdelacharitestlouis.org/

Les premiers touristes visitent le nouveau complexe écotouristique de Wolokoro

Un premier groupe de trois écotouristes a passé une fin de semaine dans le tout nouveau complexe écotouristique de Wolokoro, qu’une centaine de Québécoises et de Québécois ont aidé à construire depuis janvier 2017.

Pendant leur séjour, les trois écotouristes ont visité un village traditionnel, se sont baignés à la source d’eau chaude naturelle, ont aidé les villageois à récolter le café et ont fait de la randonnée avec des jeunes de Wolokoro.

La haute saison touristique étant sur le point de commencer, il semble que le site Kampung Dunia connaîtra du succès même s’il n’en est qu’à sa première année.

 

Le bilan d’un voyage humanitaire en indonésie empreint de générosité et de réussite

Travail pour l’installation de la génératrice

En janvier 2019, Mme Renée P. Delisle et M. Yvon Delisle ont plié bagage vers l’Indonésie pour y concrétiser leur projet humanitaire pour la construction du projet en écotourisme Kampung Dunia de Wolokoro.

Le projet a commencé à prendre forme en janvier 2017 grâce à l’arrivée du premier groupe de travailleurs humanitaires de CASIRA. Ainsi, Mme Renée P. Delisle et M. Yvon Delisle se sont joints à l’équipe déjà sur place et ont contribué à remplir l’objectif principal  d’attirer des touristes de tous les horizons à venir admirer la nature sauvage des lieux ainsi que son aspect reposant et méditatif tout en assurant de l’emploi à plusieurs membres de la communauté de Wolokoro.

Travail à la chaîne pour transporter la terre et le ciment

Pour lire le rapport complet du projet. 

1re rangée : Lucia Sanchez, Renée P. Delisle et Bernard Duval; 2e rangée : Michel Côté, Yvon Delisle et Jacques Desarzens

Contribuer à ce fonds
Pour informations
Yvon Delisle
[email protected] 219, montée des Soeurs Neuville (Québec) G0A 2R0 Tél.: 418 876-2867