Toutes les actualités
Cap sur les Signes vitaux

Dès le début de la pandémie de COVID-19, la Fondation Québec Philanthrope a créé le Fonds philanthropique d’urgence Covid-19 afin de répondre aux besoins urgents générés par la crise sanitaire, tant sur les organisations que les clientèles desservies. Les demandes reçues ont permis à la Fondation d’entrevoir les impacts ressentis et c’est l’une des raisons qui a poussé l’organisation a sondé officiellement les organismes à l’automne 2020, de manière à connaitre l’évolution de la situation. Il est devenu clair, dès lors, que la Fondation entrait dans un nouvel exercice Signes vitaux afin de mettre à jour les besoins régionaux prioritaires. L’année 2021 marque donc le début de la seconde démarche Signes vitaux de la Fondation Québec Philanthrope, laquelle abordera de front la question des besoins générés par la crise, entre autres choses.

Forte des réponses de 75 organismes au sondage sur les impacts de la COVID dans le milieu caritatif et sans but lucratif, la Fondation souligne quelques grands constats : une grande pression sur les organisations pour numériser rapidement leur offre de services, une réduction de services dans une grande proportion d’organisation, des pertes financières dans une majorité d’organismes et une obligation à se départir de plusieurs bénévoles et/ou employés. Ce ne sont là que quelques impacts cités.

Au printemps 2021, dans une optique similaire à sa première démarche, la Fondation a organisé 6 consultations réunissant plus de 70 représentants de tous les secteurs d’activités sur le territoire de Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Il va sans dire que ces échanges privilégiés furent des plus fructueux pour mieux cerner les contours des nouveaux enjeux qui se dessinent dans la communauté. Les résultats de cette vaste consultation feront l’objet de la publication du nouveau rapport Signes vitaux sur les besoins prioritaires des communautés sur le territoire desservi par la Fondation.

Rappelons que la Fondation Québec Philanthrope a publié son premier rapport Signes vitaux en novembre 2019, lequel faisait déjà état de plusieurs besoins régionaux prioritaires. De fait, il est devenu un nouvel outil régional philanthropique, un guide servant à informer et diriger des actions de soutien porteuses.

Soulignons que le programme Signes vitaux est piloté par Les Fondations communautaires du Canada, une initiative résolument axée sur les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et qui «se base sur le savoir local pour mesurer la vitalité des communautés et soutenir les actions qui contribuent à l’amélioration de la qualité de vie citoyenne […]. Signes vitaux veut susciter l’engagement citoyen, enrichir le débat public et aider une variété d’acteurs à mieux cibler leurs interventions et ainsi maximiser leur impact» (Fondations communautaires du Canada)